Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 18:23

Après la réussite des éditions précédentes, la dream team des vignerons natures alsaciens remet le couvert, pardon ressort les tires bouchons. L’objectif est d’accueillir les amis producteurs venus des 4 coins de la France (voire plus !) pour une nouvelle édition du Salon des Vins Libres.


 

 

Ce rendez-vous qui désormais est une tradition bisannuelle attendue de tous les fervents de vins sans artifices se déroulera cette année au Caveau Sainte Barbe de la Ville de Sélestat, les 3 et 4 mai 2014, de 10h à 19h, dans le magnifique cadre du centre historique de cette bourgade bas-rhinoise.

 

 

Les 4 mousquetaires alsaciens, Chantal et Jean-Pierre FRICK, Mireille et Patrick MEYER, Elena et Bruno SCHUELLER et l’équipe BINNER sont heureux de vous accueillir pour un week-end de découverte, de dégustation, de convivialité et de fête, dans une ambiance humaine et chaleureuse, comme la philosophie des vins naturels l’accompagne toujours.

 

 

Consultez régulièrement le blog pour vous tenir au courant des nouveautés. La liste des vigneronnes et vignerons arrivera début Février, nous publierons également des actualités, paroles de jeunes, articles de leurs ainés. Nous vous invitons également à aimer notre page Facebook et suivre notre compte Twitter.


 

 

L’Ethique autour du Salon des Vins Libres


 

 

Les vins libres, naturels, nature, vivants, sans artifices, appelez-les comme vous le voulez, ont la fâcheuse tendance à rassembler, fort certainement à cause de leur forte éthique de production, des amateurs de bons breuvages, de bonne chaire, aimant partager des moments « simplement épicuriens », dans une ambiance chaleureuse et respectueuse des idées de chacun. C’est là que le mot « vin libre » trouve d’ailleurs tout son sens…


 

 

Mais alors, c’est quoi un vin libre ?


 

 

Tous les exposants qui présenteront leur production sont engagés dans la même démarche, avec le même « fantasme » au quotidien, élaborer un vin produit dans le respect de l’environnement, expressif des multiples facettes que transmet le terroir dont il est né, et surtout respectueux du consommateur final du produit, en lui apportant un vin sain et digeste.


 

 

En effet, le monde du vin a passé plusieurs décennies à porter ses efforts à rendre le vin esthétiquement le plus parfait, le plus accessible et le plus « au goût du client », et ce malheureusement souvent au détriment de son équilibre naturel, et son goût originel. L’idée des vins naturels est de ne pas gommer ses subtilités liées au climat, au terroir, au cépage, au millésime, au style du vigneron, à ses choix à ses idées, mais plutôt de les assumer et les expliquer au consommateur.

 

 

Résultat : des vins sincères, goûteux, authentiques, ayant une dimension émotionnelle, voire vibratoire que les standards au goût nivelé ont peut être perdu.

 

Comment ils sont faits ces vins libres ? 

 


 

 

L’ensemble des vignerons présents cultive leur vignoble en agriculture biologique et/ou biodynamique, seuls saluts pour permettre de développer une vie suffisante dans les sols, et donc une harmonie parfaite entre le sol, la plante, le cosmos et l’homme. Ces raisins sont vendangés obligatoirement à la main et transformés par le vigneron de la manière la plus respectueuse possible. Exit donc les procédés mécaniques et physiques traumatisants (flash pasteurisation, filtration tangentielle, osmose inverse, résines échangeuses d’ions…). Mais surtout toute la pharmacopée œnologique autorisée dont la liste est malheureusement interminable. Le seul intrant autorisé sera l’adjonction, si besoin, de doses minimales de soufre. Elles devront être obligatoirement très basses, à savoir :


 

 

-      Pour les vins rouges : 30 mg/l de soufre total après mise en bouteilles (pour se donner un ordre de grandeur, en Europe, la teneur maximale autorisée pour les vins en général est de 150 mg/l et pour les vins bios, selon le règlement adopté par l’UE très récemment, 100 mg/l)


 

 

-      Pour les vins blancs : 40 mg/l de soufre total pour les vins naturels, respectivement 200 pour les vins conventionnels, et 150 pour les vins bios

 

 

 

Ainsi vous l’aurez compris, les vignerons du salon des vins libres proposent un autre regard sur le vin, une ouverture alternative et paysanne, construite autour de l’échange, du respect des autres et de la liberté de choisir, pour une vie saine, fraternelle et épicurienne. D’ailleurs, des « vini causeries » seront organisées afin que les visiteurs puissent échanger et débattre autour de ses thèmes.


 

 

Le salon rassemblera aussi des produits du terroir de qualité, tartes flambées bio, sandwichs à base de pain au levain, vinaigres artisanaux, huîtres et homards directs de l’Atlantique, cafés biodynamiques, … De quoi régaler les papilles entre deux verres. 

 

 A très bientôt parmi nous, S’gelt.

 

 

 

 

Franck Degermann, pour les Vignerons Libres d’Alsace.

Partager cet article

Repost 0
Published by SVL
commenter cet article

commentaires